reconstitution d'une haie , le 23 novembre 2019

 

Reconstitution d’une haie, suite à une mini-tornade survenue au mois de juillet.

 C’est une petite équipe de 6 participants qui a travaillé avec enthousiasme au coin du feu en raison des conditions météorologiques.

 Les échanges ont permis d’élaborer et d’affiner un projet d’implantation de végétaux en tenant compte du terrain, de nos envies et de nos goûts.

 Recensement de plantes, arbres et arbustes susceptibles de constituer une haie esthétique, occultante , réservoir d’abri et de nourriture pour les oiseaux…

Organisation en un tableau à double entrée. D’une part, la liste des plantes, d’autre part les caractéristiques de chaque plante (taille, feuillage caduc ou persistant, couleur du feuillage, fleurs, exposition, densité, forme, fruits, odeur, emplacement …)

Répartition de zones en fonction de différents points de vues depuis la maison.

 

Ce fut une séance très riche en échanges et en apports, utile, chaleureuse,… et solidaire !

 

Nous sommes très reconnaissants envers l’association Graines de Jardiniers et l’esprit qu’elle véhicule.

Nous remercions Guy, notre président, pour cette initiative ainsi que les participants à la journée et les personnes qui nous ont apporté leur aide sous forme de conseils et de documentation.

 Cette collaboration nous a permis de mieux connaître et d’apprécier les les participants.

Nous avons découvert des possibilités auxquelles nous n’avions pas pensé.

En outre, cette collaboration nous a permis de mieux connaître et d’apprécier les les participants.

 

C’est une expérience à renouveler.

 Aujourd’hui, nous avons l’embarras du choix.

Il n’y a plus qu’à prendre nos pelles, plants, compost, brouette...

les oiseaux au jardin , à Alzen le 13 novembre, puis  à Foix le 30 novembre

formation animée par Julien Vergne de l'ANA et financée par le PNR des Pyrénées Ariégeoises



Formation « Les oiseaux de nos jardins »  réalisée grâce au soutien du Parc Naturel des Pyrénées Ariégeoises 

Mercredi 13 novembre de 14 à 16h à Alzen

 

Intervenant : Julien Vergne, ornithologue et animateur de l'ANA.

 

Présents :  Michel, Claire, Gisèle, Lyonel, Marie-Antoinette, Mireille R., Xavier, Mireille M., Monique G., Martine, Sylvie, Michel O., Marie-Claude, René, Joëlle, Martine, Jean-Luc, Gabriel, Cécile, Caroline, Guy et Pierrette. 

 

Qu’est-ce qu’un jardin ?

Un espace aménagé par l'homme : jardin potager, jardin d'agrément, avec des essences indigènes ou non, avec pelouse ou prairie, arbres d'ornement ou arbres fruitiers, …

Plus un jardin est varié plus il est visité par différentes espèces d’oiseaux. Mais les oiseaux n'ont pas besoin de jardin !

Pourquoi accueillir les oiseaux ?

C’est avant tout un plaisir personnel : les observer, les écouter,...

En cherchant leur nourriture dans nos jardins, ils deviennent des agents utiles à la régulation de la nature (voir ci-dessous!)

Quelle nourriture potentielle pour les oiseaux ?

Insectes de toutes sortes, vers de tous genres et autres petites bêtes, petits oiseaux, petits rongeurs, poissons,  limaces, serpents, lézards, grenouilles, boutons et bourgeons, fleurs, fruits, baies, graines, graisse, eau,…

Si nous apprécions leur prédation il nous faut aussi admettre le partage !

A chaque oiseau un bec appropriée à sa nourriture.

Les oiseaux trouvent tout ce dont ils ont besoin dans la nature, les nourrir provoque un  déséquilibre entre les différentes espèces. Néanmoins, leur offrir des graines variées par grand froid peut être un complément. Attention aux boules achetées dans le commerce, elles peuvent contenir des espèces invasives exotiques !

Penser à planter des essences qui vont nourrir les oiseaux : le topinambour, le tournesol, la cardère (sorte de chardon), le chardon, les haies sauvages,...

 

 

Formation sur Nichoirs et mangeoires

Samedi 30 novembre, de 14h à 17h.

Au Trésorier, à Foix, chez Cécile et Dominique Lefilleul.

Intervenant :  Julien Vergne, animateur de l'ANA.

 

Présents :  Michel et Claire, Gisèle, Marie-Paule, Lyonel, Isabelle, Ghislaine, Monique G., Marie-Christine,  Sylvie et Michel O., Marie-Claude et René, Joëlle, Martine, Jean-Luc, Cécile, Guy et Pierrette. 



Regarder les lieux avec l'oeil d'un oiseaux : où se poser, pour observer, pour se mettre à l'abri du vent, de la pluie, où trouver un espace pour construire un nid, où trouver de la nourriture... ? Les réponses sont différentes d'une espèce à l'autre ! 

Voici de quelle manière nous pouvons les aider en leur facilitant la tâche :

 

  • Choisir des essences qui offrent un feuillage dense, des fuits, des baies ou des graines, laisser se développer des ronciers et autres cachettes, laisser un bout de prairie en friche, laisser monter en graines... Bref, offrir une nourriture diversifiée pour que chaque espèce trouve son compte !

 

  • Pour nicher : laisser ou créer des espaces, consolider des assises, laisser des objets (boite, chaussure, pot en terre, vieux panier, etc.) , mettre des matériaux à disposition pour la construction (bourre de laine, crin de cheval, plume, toiles d'araignées, poils de chat, de lapin, vieux nid mais « dépiauté », nid de frelons abandonné, bûche creuse, etc.). Il est aussi possible de modeler à l'aide de crottin de cheval mélangé à de la terre, ou simplement de l'argile, avec une armature de treillit, une demi-coupelle pour un nid d'hirondelle !

 

  • Pour créer des nichoirs, allez sur <nichoirs.net>, vous y trouverez plein de renseignements !

 

Tous ces matériaux disposez-les dans votre jardin bien avant le début de la fabrication des nids, pour que tout cela « fasse partie du paysage » !



 

les oiseaux du jardin,  à l' A.N.A , 1er module le 13 novembre 2019

atelier taille à Brassac le 22 octobre 2019

Sous la houlette de Michel Mangin, paysagiste  des "Charmes d'Aunac" à Audinac les Bains, près de Saint-Girons ,

https://www.lescharmesdaunac.com/une vingtaine de nos adhérents se sont essayés  à la taille des fruitiers .

Stage Pratique – Taille module 2

organisé par la pépinière des Charmes d’Aunac

Les membres de l’Association de Graines de jardiniers ont participé le 22 octobre 2019 à la seconde partie d’une formation à la taille organisée à  leur profit par la Pépinière des Charmes d’Aunac et piloté par son responsable Michel Mangin.

Cette formation constitue un deuxième module pratique qui fait suite à celui théorique organisé en mai 2019 et dont l’ objet  fut d’expliquer les principes généraux de taille toutes essences arbustives ou arborées.

Ce nouveau module a été organisé dans la propriété de Michel et Françoise Lauzin dans la commune de Brassac au sein du PNR des Pyrénées Ariégeoises

Le second module a réuni 15 adhérents de l’association : – Michel Galiay –– Guy

Freby – Gisele Respaud – D-Monique Sicre – Jutta karssissian - Françoise etMichel Lauzin – Pierrette Bertholet- Cecile Cefilleul – Michel Mouton – Janine -ghislaine Giaccosa – Caroline Pinzzio – François Millet ..). 4 personnes se sont désistées du fait des conditions climatiques hélas très défavorables

A noter que compte tenu du nombre de participants de l’association il n’a pas été possible d’ouvrir ce second module à d’autres participants ;

 Rappel concernant la dynamique de croissance des arbres et des fruitiers

 

Conseils de plantation ; l’observation de certains arbres mis en place conduit à rappeler la nécessité de ne pas enterrer le collet au risque de voir apparaître des rejets (pouvant provenir du porte greffe dans le cas de fruitiers greffés). Donc ne pas trop enterrer le sujet à la plantation. Le manque de stabilité des tiges révèle rapidement une mauvaise mise en place. De plus un nettoiement du pied de

l’arbre afin de limiter la concurrence d’autres végétaux , complété si possible par un mulch ,…est très recommandé

Rappel du mode de croissance particulier à certaines espèces et aux conséquences qui en résultent dans le développement des bourgeons. Dans la nature les arbres réagissent de façon spontanée aux agressions du milieu ; par le développement d’une fructification importante permettant d’assurer la survie de l’espèce ( cas des arbres en état de souffrance après sècheresse, bris consécutifs à des tempêtes, problèmes sanitaires , écorçage….)

En conclusion la taille stimule la réaction que les arbres auraient réalisés

naturellement ( par exemple par la chute du bois mort ou par les bris de branches trop chargées de fruit).Toutefois suivant l’objectif recherché par la taille il peut être envisagé de conduire celle-ci de façon différente

- Recherche esthétique

- Recherche d’une fructification maximum (attention en général les fructifications n’ont pas lieu tous les ans et la taille peut avoir pour

objectif d’accompagner ou de corriger cette périodicité dans une certaine mesure

- Recherche d’une fructification de qualité par élimination d’excédent de

fruits

Rappel concernant l’outillage et son entretien

Un entretien régulier est de loin préférable à une intervention annuelle.De plus il

est préférable de désinfecter les lames en contact direct avec le végétal avant

utilisation ( alcool..)

 

Les périodes de Taille :

Il existe en gros 2 « saisons » propices à la taille : en début d'hiver, vers

novembre, décembre, et entre le 15 juillet et le 15 août.

Ensuite il y a un moment où il ne faut surtout pas tailler, c'est entre le 15 août et le 15 septembre, C'est l' aoûtement.

Les arbres et arbustes vont créer le bois dur de l'année. Tous les arbres ont leur réserves en bout de branches pour

lignifier. Il ne faut pas tailler, SAUF si l'on veut faire mourir la plante ( des ronces, des frênes, des acacias... )

 

La taille :

En pratique ; tout commence par l’observation de l’arbre , et tenant compte de

son état général (architecture, état sanitaire, tailles antérieures..) il est alors

possible de définir une stratégie et de l’adapter à l’objectif visé ( taille

fruitière- entretien – taille de formation ..)

-1 Eliminer

les parties mortes , en mauvais état sanitaire .Veiller à faire des

coupes propres ( position convenable des lames de la cisaille ou du sécateur ),

proches du bourrelet de cicatrisation, en biseau afin d’éviter la stagnation d’eau

source potentielle de pourriture et en essayant d’anticiper le sens du

développement futur des bourgeons axillaires

Attention à l’emploi de mastic de cicatrisation qui s’avère parfois plus nocif que

bénéfique

 

-2 Privilégier

quelques belles branches charpentières qui seront à priori

conservées durant toute la vie de l’arbre et à partir desquelles on organisera la

ramification secondaire

 

-3 Avoir à l’esprit

que le développement des bourgeons est lié à la lumière et à la

quantité de sève véhiculée dans les branches et le tronc ( dans l’aubier et non

dans le coeur). A ce sujet on peut comparer la circulation de la sève à un traffic

routier. Pour éviter un développement anarchique et le réveil de bourgeons qui

pourraient développer une ramification inopportune par exemple de façon apicale

et faiblement productrice de fruit. Privilégier le bourgeon qui laisse espérer un

développement dans le sens souhaité

 

-4 Est-il possible de récupérer par la taille,

un arbre déjà vieux dont la taille

aura été négligée pendant plusieurs années ?  Oui mais cela demande du temps 

(plusieurs années )et une bonne expérience en matière de taille

L’après-midi de formation sera consacré à des exercices de taille de la propriété

par certains participants (dans la limite du possible au regard des conditions

climatiques exécrables )

Rédigé par Guy Freby Président de Graines de jardiniers ariege et mis en ligne sur le site de l’association

le forum des associations à Foix , en septembre 2019, nous y étions

notre participation aux jurys "villes et villages fleuris"

 

Comme l’an dernier notre association est désormais membre du Jury des Jardins Fleuris d’Ariège et participe aux visites et aux délibérations aux côtés d’autres partenaires institutionnels ( Conseil  en Architecture -  PNR des Pyrénées Ariégeoises - Association des naturalistes d’Ariège -  ADT  - Conseil Départemental… ), d’élus et de professionnels pépiniéristes …

 

Outre l’intérêt que représente pour nous  le fait de mieux se faire connaître , c’est aussi une formidable opportunité pour rencontrer des professionnels compétents dans le domaine du végétal . Les visites effectuées dans tout le département tant dans les communes candidates que chez des particuliers propriétaires de jardins sont autant d’occasions de rencontres et de découvertes de jardins parfois très peu connus. ….et voilà une collecte d’adresses qui permettront peut- être de préparer quelques belles visites  ou de faciliter de nouvelles adhésions.

"le château de Nassaure " à Mazères 

 

 

 

un magnifique parc entourant les forges d'Enfalits

à Rabat-les -trois-Seigneurs , près de Tarascon,

demeure aménagée en chambres d'hôtes