Qu’est ce qu’un bulbe ?

Une plante à retardement !!!!

Les bulbes sont des plantes disposant d’organes de réserve souterrains leur permettant de fleurir plusieurs années
Il en existe plusieurs sortes : cormes (glaïeul), oignon ( tulipes ), racines dures ( anémone), rhizome ( dahlia),  tubercules ( bégonia )…
Un bulbe est une plante en miniature. Quand le bulbe l’a décidé, il se met à pousser. Les feuilles sont les écailles (des feuilles modifiées), à la base nous avons une partie dure qui est une tige atrophiée, sur laquelle les feuilles pousseront, et les racines qui sont à la base. Le bulbe est la réserve nutritive de la plante, si vous ne laissez pas à celui-ci le temps de se reconstituer, elle fleurira de moins en moins chaque année, avant de dépérir.
On peut essayer de semer la graine qui se sera constituée, mais elle aura besoin de plusieurs années pour fleurir.

Quand les planter ?

Les bulbes de printemps se plantent en automne, les bulbes d’été se plantent au printemps. Ceux de printemps ont besoin d’un coup de froid pour se mettre à pousser ( c’est l’induction florale !). D’ailleurs si vous voulez « forcer » vos bulbes et les mettre en végétation, il faut placer vos bulbes quelques jours (3 semaines) au réfrigérateur avant de les planter, comme pour les jacinthes en pot à l’intérieur de la maison. Cette solution vous permet d’acheter des bulbes « normaux », moins chers que les bulbes forcés.

Comment les planter ?

Les bulbes se plantent en fonction de leur calibre ( diamètre). Si vous avez un gros bulbe de 8 cm de diamètre, vous devrez l’enfoncer du triple de sa hauteur, soit 24 cm.
Le tableau ci –joint vous récapitule tout. Vous comprenez aussi que l’on peut superposer les strates de bulbes, et donc étaler dans le temps les floraisons. 
Le bulbe étant une plante en devenir, il est important de vérifier son bon état ( pas de champignons, de moisissures, de taches…) et pas de plaies. Lorsque vous le plantez, faites un trou suffisant pour le placer sans l’endommager. Attention à ne pas laisser de poches d’air en dessous, la base doit bien être en contact avec le sol. 
Il faut respecter des distance de plantation, surtout pour les bulbes qui se naturalisent ( c’est à dire qui se multiplient au fil du temps) afin que les plantes fleurissent plusieurs années. Sinon vous devrez les déplacer dès la 2ème année : 5 à 10 cm pour les petits bulbes ( ou 100 / m2) 15 à 20 pour les plus gros ( 25 /m2)  
 
Le sol léger sera ameublit sur une bonne vingtaine de centimètres. S’il est trop lourd, argileux, on apportera du sable. Ce n’est pas nécessaire d’apporter du fumier. On peut constituer une plate bande surélevée, comme dans les jardins publics.
Il faut parfois protéger le bulbe de l’appétit des mulots, avec un grillage placé autour cela devrait suffire.
L’entretien
2 écoles s’opposent, les arracheurs, contre les … les autres.  
Certains arrachent les bulbes chaque année, les stockent au frais et à l’ombre avant la prochaine saison de plantation. Cela n’empêche pas de devoir en renouveler certains qui s’affaiblissent avec le temps.
Les autres, laissent les bulbes en place, et les renouvellent aussi au bout de 3 à 4 ans. Cela demande beaucoup plus de travail de stockage, nettoyage, que de les enlever.
Dans tous les cas il est INDISPENSABLE de laisser faner les feuilles avant de faire quoi que ce soit. C’est à ce moment crucial que le bulbe se reconstitue, dons vous l’avez compris, que la prochaine floraison se prépare. En revanche, ne laissez pas les graines se constituer dans les fleurs fanées, cela épuise le bulbe.
La composition d’un massif de bulbes
Les bulbes alignés sont rarement élégants. Il est préférable de composer une scène plus naturelle. Pour cela, (on peut embaucher ses enfants c’est amusant) prenez tous les bulbes que vous avez l’intention de planter, et jetez les au hasard. Il ne vous reste plus qu’à les planter là où le hasard les aura placés. Il ne faut pas lésiner sur la quantité, 3 tulipes auront bien sûr moins d’allure que 20 !!! Vous pouvez ne planter que 1 ou 2 emplacements, bien fournis, ce sera plus élégant que tout un jardin planté avec parcimonie ! au diable l’avarice !

Et les pots ?


On peut placer des bulbes en pots, si ceux ci ne deviennent pas trop gros ( jacinthe, narcisse, crocus, amaryllis ). Le substrat doit être bien drainé, et pas trop humide pour éviter les moisissures. On peut associer plusieurs bulbes. Les pots seront plus jolis si on recouvre la terre de mousse. Les bulbes la traversent très facilement et l’aspect  sous-bois est très naturel. 

Trucs et astuces

Puisque le feuillage doit rester en place jusqu’à ce qu’il fane ( 1 mois environ), autant en faire quelque chose. Donc on peut tresser les feuilles puis attacher un groupe de feuilles tressées. Elles ne s’étalent plus par terre, et permettent de voir venir les autres végétaux que vous avez placés.