les aromatiques 2ème épisode

 

 

    Les plantes aromatiques désignent un ensemble de plantes utilisées en cuisine et en médecine douce pour les arômes qu'elles dégagent, et leurs huiles essentielles que l'on peut extraire.

   Elles multiplient les qualités : parfumées, goûteuses, joliment fleuries et décoratives.  La plupart d’entre elles sont de culture facile. Il vous faut les adopter au potager, mais aussi au jardin d’ornement. L’alternance, légumes, plantes aromatiques, évite bien souvent d’utiliser des produits de traitement

   Leurs variétés permettent d’en placer en pot, en pleine terre, au soleil, à l’ombre, en sol sec ou humide.

    Si vous voulez tout savoir de la culture et des caractéristiques de ces aromatiques, je ne saurai trop vous conseiller l’achat puis la lecture d’un petit livret, produit par une excellente association : graines de jardiniers ! 3€ seulement dans aucune librairie, mais sur simple demande.

     

Explication de texte !

    Les plantes aromatiques sont donc des plantes produisant des aromates, autrement dit des composés parfumés. Elles rejoignent la famille des « herbes », mot par lequel on désignait autrefois toutes les plantes utiles à la cuisine, à la parfumerie, à la médecine, à l’agrément, et qui n’étaient pas toutes parfumées. 

    L’usage des plantes aromatiques depuis l’Antiquité est destiné à soigner, parfumer, conserver et agrémenter les plats cuisinés.

Les cultiver :

Les aromatiques servent quotidiennement, ou presque, en cuisine. C’est pourquoi il est judicieux (sauf si vous voulez vous entrainer pour un marathon, mais là… on n’y peut rien) de les placer le plus près de la cuisine. Evidement si votre cuisine est exposée plein nord, là aussi, on oublie. Donc si votre cuisine a une exposition favorable, sud ou ouest, plantez vos aromatiques à proximité. En fonction de la plante, un seul ou plusieurs pieds seront nécessaires :

Les conserver :

La réfrigération : quelques jours seulement pour la ciboulette, la menthe, le coriandre, le persil, la sauge, l’oseille, l’estragon.

La congélation : garde les saveurs mais pas les textures, de l’aneth, du basilic, de la bourrache, du cerfeuil, de la ciboulette, de l’estragon, du coriandre, du persil, de la menthe, de l’origan    , de l’oseille, du romarin, de la sauge, de la verveine…

Le séchage : est réservé au thym, au romarin au laurier, à la sarriette, à la menthe, à l’origan, à la sauge.

Dans le vinaigre de vin blanc ou de cidre : basilic, ail, estragon, marjolaine, menthe, romarin, sarriette, thym, sauge.

Dans l’huile : le piment (pour les pizzas composez-vous votre huile avec piment, thym, basilic et ail ),  basilic, ail, estragon, marjolaine, menthe, romarin, sarriette, thym.

On peut confire les fleurs de bourrache, de lavande, de violette, les feuilles de menthe de verveine, et décorer ainsi ses gâteaux ….

L’infusion est une méthode d'extraction des arômes d'un végétal par dissolution dans un liquide initialement bouillant que l'on laisse refroidir (de l’eau). Cela désigne aussi les boissons préparées par cette méthode, comme les tisanes, ou le thé. On ne les fait pas bouillir !

La décoction est une méthode d'extraction des arômes d'une préparation généralement végétale par dissolution dans l'eau bouillante. Elle s'applique généralement aux parties les plus dures des plantes : racines, graines, écorce, bois. Donc infusion de feuille de cannelle, et décoction d’écorce de cannelle, ou de racine de gingembre. Là, il faut faire bouillir, 5 mn environ.

La macération est un procédé qui consiste à laisser séjourner un solide dans un liquide pour en extraire les composés solubles, ou bien pour qu'il absorbe de ce liquide afin d'en obtenir le parfum ou la saveur, pour le conserver ou pour qu'il s'y décompose. C’est ce que l’on fait avec les huiles et vinaigres parfumés.

Petit fourre-tout des échanges du jour

Le basilic est à semer en pleine terre, exposition soleil léger ou mi-ombre. Pour éviter qu’il ne monte en graines, et ne produise plus ( tout comme l’anis vert, le fenouil et l’aneth) il faut pincer les fleurs régulièrement.

La nouvelle exposante de la Fête des Plantes qui produit des plants de tomates, ceux-ci sont très productifs et gouteux.

La menthe sert à éloigner la piéride du chou, en la plantant entre vos rangs.

Le thym crétois sert de désherbant, il reste vivace et coure bien le sol. Il parfume bien en cuisine, et sa floraison est jolie.

Il est temps de tailler les lavandes ( bien au dessus des 1ères feuilles). Il faudra le refaire au printemps au plus court.    Les plantes aromatiques désignent un ensemble de plantes utilisées en cuisine et en médecine douce pour les arômes qu'elles dégagent, et leurs huiles essentielles que l'on peut extraire.

   Elles multiplient les qualités : parfumées, goûteuses, joliment fleuries et décoratives.  La plupart d’entre elles sont de culture facile. Il vous faut les adopter au potager, mais aussi au jardin d’ornement. L’alternance, légumes, plantes aromatiques, évite bien souvent d’utiliser des produits de traitement

   Leurs variétés permettent d’en placer en pot, en pleine terre, au soleil, à l’ombre, en sol sec ou humide.

    Si vous voulez tout savoir de la culture et des caractéristiques de ces aromatiques, je ne saurai trop vous conseiller l’achat puis la lecture d’un petit livret, produit par une excellente association : graines de jardiniers ! 3€ seulement dans aucune librairie, mais sur simple demande.

     

Explication de texte !

    Les plantes aromatiques sont donc des plantes produisant des aromates, autrement dit des composés parfumés. Elles rejoignent la famille des « herbes », mot par lequel on désignait autrefois toutes les plantes utiles à la cuisine, à la parfumerie, à la médecine, à l’agrément, et qui n’étaient pas toutes parfumées. 

    L’usage des plantes aromatiques depuis l’Antiquité est destiné à soigner, parfumer, conserver et agrémenter les plats cuisinés.

Les cultiver :

Les aromatiques servent quotidiennement, ou presque, en cuisine. C’est pourquoi il est judicieux (sauf si vous voulez vous entrainer pour un marathon, mais là… on n’y peut rien) de les placer le plus près de la cuisine. Evidement si votre cuisine est exposée plein nord, là aussi, on oublie. Donc si votre cuisine a une exposition favorable, sud ou ouest, plantez vos aromatiques à proximité. En fonction de la plante, un seul ou plusieurs pieds seront nécessaires :

Les conserver :

La réfrigération : quelques jours seulement pour la ciboulette, la menthe, le coriandre, le persil, la sauge, l’oseille, l’estragon.

La congélation : garde les saveurs mais pas les textures, de l’aneth, du basilic, de la bourrache, du cerfeuil, de la ciboulette, de l’estragon, du coriandre, du persil, de la menthe, de l’origan    , de l’oseille, du romarin, de la sauge, de la verveine…

Le séchage : est réservé au thym, au romarin au laurier, à la sarriette, à la menthe, à l’origan, à la sauge.

Dans le vinaigre de vin blanc ou de cidre : basilic, ail, estragon, marjolaine, menthe, romarin, sarriette, thym, sauge.

Dans l’huile : le piment (pour les pizzas composez-vous votre huile avec piment, thym, basilic et ail ),  basilic, ail, estragon, marjolaine, menthe, romarin, sarriette, thym.

On peut confire les fleurs de bourrache, de lavande, de violette, les feuilles de menthe de verveine, et décorer ainsi ses gâteaux ….

L’infusion est une méthode d'extraction des arômes d'un végétal par dissolution dans un liquide initialement bouillant que l'on laisse refroidir (de l’eau). Cela désigne aussi les boissons préparées par cette méthode, comme les tisanes, ou le thé. On ne les fait pas bouillir !

La décoction est une méthode d'extraction des arômes d'une préparation généralement végétale par dissolution dans l'eau bouillante. Elle s'applique généralement aux parties les plus dures des plantes : racines, graines, écorce, bois. Donc infusion de feuille de cannelle, et décoction d’écorce de cannelle, ou de racine de gingembre. Là, il faut faire bouillir, 5 mn environ.

La macération est un procédé qui consiste à laisser séjourner un solide dans un liquide pour en extraire les composés solubles, ou bien pour qu'il absorbe de ce liquide afin d'en obtenir le parfum ou la saveur, pour le conserver ou pour qu'il s'y décompose. C’est ce que l’on fait avec les huiles et vinaigres parfumés.

Petit fourre-tout des échanges du jour

Le basilic est à semer en pleine terre, exposition soleil léger ou mi-ombre. Pour éviter qu’il ne monte en graines, et ne produise plus ( tout comme l’anis vert, le fenouil et l’aneth) il faut pincer les fleurs régulièrement.

La nouvelle exposante de la Fête des Plantes qui produit des plants de tomates, ceux-ci sont très productifs et gouteux.

La menthe sert à éloigner la piéride du chou, en la plantant entre vos rangs.

Le thym crétois sert de désherbant, il reste vivace et coure bien le sol. Il parfume bien en cuisine, et sa floraison est jolie.

Il est temps de tailler les lavandes ( bien au dessus des 1ères feuilles). Il faudra le refaire au printemps au plus court.